Qui sommes-nous ?

Présentation

Sofélia – La Fédé militante des Centres de Planning familial solidaires (anciennement la Fédération des CPF des FPS) a pour mission de coordonner et de promouvoir les actions de 20 structures actives en Région wallonne et à Bruxelles : 17 Centres de Planning familial dont 9 pratiquent l’interruption volontaire de grossesse (IVG) et 3 sièges.

Sofélia été créée en 1984 par Soralia (ex-Femmes Prévoyantes Socialistes) afin de créer un contrepouvoir et une représentation spécifique et laïque de ses Centres par rapport aux pouvoirs publics dans le domaine de la contraception, de la parentalité responsable, de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) et des relations affectives et sexuelles égalitaires. La Fédération fait partie intégrante du réseau associatif de Solidaris Wallonie avec laquelle elle partage des valeurs communes de solidarité, d’engagement, de proximité et de respect.

Sofélia est également le pouvoir organisateur de deux Centres de Planning familial dont elle prend en charge la gestion administrative et financière :  le Centre de Planning familial Willy Peers à Namur et le Centre de Planning familial Soralia de Verviers.

Que signifie Sofélia ?

Depuis octobre 2022, Sofélia est la nouvelle identité de la Fédération des Centres de Planning familial des FPS.

SO pour Solidarité, à la base de notre travail et de nos préoccupations.

Fé pour Fédération et Féminisme. Le féminisme est au cœur de nos motivations, pour coordonner et promouvoir les actions de nos Centres de Planning familial en Wallonie et à Bruxelles. Nous retrouvons aussi le é dans le Fé pour égalité : l’égalité entre les femmes et les hommes, l’égalité d’accès au service de soins de santé, et l’égalité d’accès à l’information en matière de vie relationnelle, affective et sexuelle (VRAS).

LIA pour la Proximité : pour le lien que nous construisons au quotidien avec nos publics et pour le lien que les CPF entretiennent avec leurs bénéficiaires en tant qu’acteurs de première ligne. Mais aussi comme le lien qui nous unit à Soralia, le nouveau nom des Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS) qui ont créé notre Fédération.

Nos missions

Sofélia a pour objectif principal de garantir à toutes et tous un accès égal à l’information et aux services disponibles en matière de contraception, d’IVG et plus globalement en matière d’éducation affective, relationnelle et sexuelle. Tout en offrant les moyens à chacun·e de tendre vers un épanouissement personnel, dans le respect de soi, de l’autre, et de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Sofélia a deux missions principales : d’une part, assurer la coordination de 17 Centres de Planning familial et autres points de contact en Wallonie et à Bruxelles, et d’autre part, mettre en place des campagnes d’information, de communication et de sensibilisation envers le grand public dans le cadre de sa reconnaissance en éducation permanente. Dans le cadre de cette reconnaissance, Sofélia traite principalement de deux thématiques : la vie relationnelle, affective et sexuelle (VRAS) ainsi que les différentes formes de violences faites aux femmes.

Plus précisément, SOFÉLIA :

  • Assure un rôle de représentation et de défense du secteur des Centres de Planning familial (CPF) (auprès des administrations, du monde politique, des mutuelles, etc.).

  • Facilite les rencontres, les échanges et la circulation de l’information entre ses CPF affiliés.

  • Assure la visibilité des Centres de Planning familial Soralia, de leurs missions, de leurs activités et de leurs événements.

  • Porte les revendications du terrain auprès de différentes instances, notamment auprès du monde politique (accès à l’avortement, à la contraception et à la vie relationnelle, affective et sexuelle de manière générale), visibilise les pratiques des CPF et s’attache à les faire reconnaitre.

  • Permet aux CPF de se retrouver autour de pratiques et de valeurs communes.

  • Réalise des campagnes, des brochures, des documents et des communications diverses (rôle d’éducation permanente) sur les questions de VRAS auprès du grand public et des professionnel·le·s du secteur psychomédicosocial..

Nos actions

Pour atteindre ses objectifs, Sofélia réalise diverses actions, projets et publications : campagnes, enquêtes, brochures, événements, etc.

La sensibilisation du grand public et des professionnel·le·s aux thématiques qui nous sont chères est essentielle.

Notre méthodologie d’action auprès de nos publics est profondément enracinée dans l’éducation permanente. Nos actions visent à développer la pensée critique des citoyens, à renforcer leur participation active à la société, à encourager leur créativité et leur mobilisation. Essentiellel’éducation permanente est un véritable levier d’accès à la citoyenneté, et permet à tout à chacun de devenir maître de son corps et de ses choix en matières de santé sexuelle et reproductive.

Dans le cadre de cette reconnaissance, Sofélia organise au moins une large campagne d’information, de sensibilisation et de communication par an sur ses thématiques d’expertise, autrement dit en lien avec la vie relationnelle affective et sexuelle ou les différentes formes de violences faites aux femmes. Sofélia réalise aussi au moins 20 interventions publiques ponctuelles par an sur des thématiques précises en lien avec les enjeux qu’elle porte.

Nous prolongeons nos missions et notre action par notre participation active au sein de diverses plateformes, collaborations et coordinations.

Nous collaborons avec les trois autres Fédérations de Centres de Planning familial présentes en Fédération Wallonie-Bruxelles (la Fédération Laïque de Centres de Planning familial (FLCPF), La Fédération des Centres Pluralistes de Planning familial (FCPPF) et la Fédération des Centres de Planning et de Consultations (FCPC)) pour défendre les intérêts du secteur ou mettre en œuvre des projets spécifiques comme le site www.loveattitude.be ou la campagne moncontraceptif.be pilotée par O’Yes ASBL.

Nous participons à plusieurs plateformes :

Les principes fondamentaux de Sofélia

SOFÉLIA et les Centres de Planning familial SORALIA se retrouvent derrière des valeurs communes. Ci-dessous est repris un bref aperçu des valeurs chères à nos structures.

La solidarité

La solidarité est l’expression d’un engagement mutuel, d’un lien d’appartenance, qui s’établit entre deux ou plusieurs personnes. Être solidaire implique de ne laisser personne pour compte : chaque personne a le droit à une place égale dans la société. Nous essayons de traduire la valeur de solidarité, notamment en :

  • Inscrivant cette valeur dans un contexte mutualiste (en effet, l’ensemble de nos revendications s’accompagnent de l’importance d’une sécurité sociale forte pour plus de solidarité au sein de notre société) ;
  • Portant des mandats au sein d’organisations, plateformes associatives et institutions (AVIQ, plateforme Abortion Right, plateforme moncontraceptif.be, plateforme EVRAS, etc.).

L’égalité

Notre association vise l’égalité entre toutes les personnes, quelles que soient leurs différences, en garantissant à tou·te·s des droits identiques et en établissant équitablement pour tou·te·s les moyens et les conditions d’existence. Par exemple, Sofélia s’inscrit dans la lutte contre les violences qui peuvent, par exemple, contribuer au renoncement aux soins de santé par des femmes, par des femmes ayant des relations sexuelles avec des femmes, par des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, par des personnes intersexes, par des personnes transgenres, etc. Cette valeur d’égalité se reflète notamment via le fait de lutter contre les violences perpétuées à l’égard des femmes et des minorités, en ce compris à l’égard des personnes intersexes, des personnes transgenres, des personnes migrantes, des personnes précaires, etc.

Le féminisme

Pour Sofélia, les inégalités de genre sont le résultat d’un système de domination, le patriarcat, qui maintient et reproduit l’oppression des femmes par les hommes dans toutes les sphères de la vie. Il s’agit de modifier la société en profondeur et de mettre fin à ce système, ce qui est le fer de lance du féminisme dont nous nous revendiquons.

Par ailleurs, nous adhérons pleinement au féminisme constructiviste (ou matérialiste) qui estime que les différences entre les femmes et les hommes sont des constructions sociales et non des différences de nature (cf. l’essentialisme). Nous reconnaissons donc la séparation entre sexe biologique (femelle/mâle/intersexe) et genre (femme/homme/trans/…) en tant que deux entités totalement distinctes.

Au-delà du patriarcat, nous reconnaissons l’existence de plusieurs systèmes de domination au sein de la société (le racisme, les LGBTQIA+phobies, le validisme, l’âgisme, le classisme, etc.) qui maintiennent et reproduisent l’oppression des minorités, parfois victimes d’inégalités dites intersectionnelles (par exemple, une femme noire lesbienne vivra des discriminations spécifiques en raison à la fois de son genre, de sa couleur de peau et de son orientation sexuelle).

Être féministe au sein de Sofélia, c’est, notamment reconnaître le patriarcat en tant que système de domination et identifier le genre comme étant une construction sociale.

Le progressisme

Notre féminisme peut être qualifié de progressiste puisque celui-ci vise à un changement profond de la société patriarcale et réfute les idées immuables et essentialistes. Cela s’illustre à travers nos missions qui sont de tendre à l’amélioration, et donc à la modification, des lois en matière de droits des femmes et des minorités ainsi qu’à la réduction des inégalités sociales de santé, notamment à travers nos activités de terrain.

Par exemple, le progressisme s’inscrit dans le fait de revendiquer le développement de moyens de contraception masculins, car, la contraception c’est l’affaire des deux partenaires.

L’inclusivité

L’inclusivité vise à créer les conditions collectives (contexte, règles de fonctionnement, conditions d’existence…) au sein de la société permettant à chacun·e de faire valoir sa personnalité, ses talents, ses idées, son énergie pour apporter le meilleur de soi au projet commun. Cela implique de tenir compte de l’ensemble des minorités et de reconnaître chacun·e en tant que citoyen·ne à part entière en mettant en place les dispositions nécessaires pour occuper activement ce statut.

L’inclusivité se manifeste notamment par le fait de veiller à inclure l’ensemble des publics dans nos communications (utilisation d’illustrations non stéréotypées, incluant la diversité des profils, etc.).

La laïcité

La laïcité repose sur 4 principes fondamentaux :

  • La séparation du pouvoir religieux et du pouvoir civil : Les religions n’interviennent pas dans la gestion de l’Etat et réciproquement. Ils sont indépendants l’un de l’autre.
  • La neutralité de l’Etat : L’Etat et ses fonctionnaires sont neutres vis-à-vis des religions, des philosophies et des politiques. Aucun·e employé·e de l’Etat ne peut afficher ses convictions personnelles, quelles qu’elles soient.
  • La liberté : La laïcité garantit à chacun·e le droit à la liberté de conviction et de culte. On est libre de croire ou de ne pas croire, de changer de religion, de ne pas en avoir, de l’exprimer chez soi ou dans l’espace public.
  • L’égalité : Tout·e·s les citoyen·ne·s sont égales·aux devant la loi. Discriminer pour des raisons raciales, religieuses, sociales ou sexuelles est prohibé et passible de poursuites judiciaires.

La laïcité doit donc s’envisager comme le fondement d’une société dite démocratique. Elle est applicable et peut être défendue dans tous les cas, qu’une personne ait ou non des convictions religieuses ou philosophiques.

La laïcité au sein de Sofélia et des Centres Soralia se traduit, entre autres, par le fait de :

  • Porter des messages sans dogme religieux ;
  • Accepter toute conviction religieuse au sein de nos publics.

Histoire & faits marquants

8 10 2022

La Fédération des CPF des FPS change d’identité et devient Sofélia !

Depuis octobre 2022, Sofélia - La Fédé militante des Centres de Planning familial solidaires, est la nouvelle identité de la Fédération des Centres de Planning familial des FPS. "So" pour solidarité, "Fé" pour Fédération et Féminisme et "Lia" pour le lien qui nous unit à Soralia, la nouvelle identité des Femmes Prévoyantes Socialistes.

15 10 2018

Vote d’une loi particulière relative à l’IVG

Le 15 octobre 2018, la nouvelle loi relative à l'interruption volontaire de grossesse, abrogeant les articles 350 et 351 du Code pénal et modifiant les articles 352 et 383 du même Code et modifiant diverses dispositions législatives est votée. L'IVG est donc extraite du Code pénal et insérée dans une loi particulière. Cette loi maintient des sanctions pénales pour les médecins et les femmes qui ne respecteraient pas les conditions imposées par la loi.

20 06 2013

Signature d’un protocole d’accord en 2013 unissant les trois entités fédérées afin d’acter la généralisation de l’EVRAS en milieu scolaire

En Belgique, l’Education à la Vie Relationnelle Affective et Sexuelle (EVRAS) est inscrite en tant que mission obligatoire de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles depuis 2012. Cette mesure est complétée par un protocole d’accord en 2013 unissant la Fédération Wallonie Bruxelles, la Commission Communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale et la Région Wallonne afin d’acter sa généralisation en milieu scolaire.

1 01 2012

L’EVRAS devient une mission de l’enseignement en Communauté française

Les établissements scolaires et les acteurs de terrain collaborent à la mise en oeuvre d’activités d’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle en milieu scolaire.

1 01 2007

Reconnaissance en éducation permanente

La Fédération ajoute à ses missions la réalisation de campagnes d'information, de communication et de sensibilisation en matière de vie affective, relationnelle et sexuelle et de toutes les formes de violences.

3 04 1990

Dépénalisation partielle de l’avortement

Adoption le 3 avril 1990 de la loi Lallemand et Michielsens qui dépénalisera partiellement l’avortement, suite à une « impossibilité de régner » du Roi Baudouin.

1 01 1984

Création de la Fédération et des centres extrahospitaliers Soralia

Les centres de planning familial des Soralia sont fédérés afin d’assurer leur représentation spécifique à divers niveaux de pouvoir. Afin de permettre au plus grand nombre de femmes d’avorter dans de bonnes conditions, la Fédération pilotera l’implantation d’un centre extrahospitalier Soralia par province.

1 01 1973

Début de l’affaire Peers

Le docteur Willy Peers est arrêté et emprisonné pour avoir pratiqué plus de 300 avortements à la maternité régionale de Namur. Par son acte de désobéissance civile, il contribue à briser le silence entourant la pratique de l’IVG. En 1973, on assiste aussi à la légalisation de la contraception. Les contraceptifs sont désormais assimilés aux médicaments, leur diffusion est partiellement libéralisée et leur publicité autorisée. Ensuite, il y aura une trêve judiciaire en matière d'avortement faisant suite à la vague de soutien suscitée par l'arrestation du docteur Peers c'est-à-dire que les poursuites seront momentanément suspendues.

1 01 1970

Reconnaissance et subsidiation des centres de planning familial

Le Ministère de la Santé publique agrée les centres dits « de consultations prématrimoniales, matrimoniales et familiales ». L’action des Soralia est renforcée et de nouveaux centres sont créés dans les différentes provinces.

1 01 1965

Création du premier Centre de Planning familial Soralia

C'est Bruxelles qui accueillera ce premier Centre.

1 01 1923

Interdiction de la contraception

Pour des raisons natalistes, l’information et la distribution de toute forme de contraception est interdite par la loi du premier ministre Carton de Wiart.

1 01 1867

Pénalisation de l’avortement

L’avortement est inscrit dans le Code pénal comme un « crime contre l’ordre des familles et la moralité publique ». Réalisés dans la clandestinité, les avortements entraînent très souvent des complications, voire la mort.

Rapports d’activités

Rapport d’activités 2021

Télécharger le rapport d'activités 2021

En 2021, notre association a mené une campagne d’information et de sensibilisation portant sur les normes de beauté véhiculées sur les réseaux sociaux et leur impact sur la santé mentale des femmes. D’année en année, la Fédération renforce son expertise dans le domaine des violences et de la vie affective, relationnelle et sexuelle, avec de nouvelles collaborations, des formats innovants de supports pédagogiques et d’événements.

Télécharger le rapport d'activités 2021

Archives

L’équipe

Jihan Seniora
Jihan SenioraCoordinatrice
Me contacter
Eloïse MALCOURANT
Eloïse MALCOURANTChargée de communication et responsable éducation permanente
Me contacter
Alice Gaspar
Alice GasparChargée de missions
Me contacter
Margot Foubert
Margot FoubertChargée de missions
Me contacter

Nous joindre

  • 02/515 17 68

  • 02/515 18 81

  • sofelia@solidaris.be

  • Place Saint-Jean 1-2 1000 Bruxelles

Nous trouver

Nous contacter

    En cochant cette case, je déclare avoir pris connaissance des conditions générales d'utilisation des données et les avoir accepté sans réserve.

    Veuillez prouver que vous êtes humain en sélectionnant Camion.

    Titre

    Aller en haut